Pas du hockey, du bandy!

Ce sport méconnu, hybride entre le soccer et le hockey, attire de plus en plus d’adeptes au Québec.

Photo: Zumapress / Keystone
Photo: Zumapress / Keystone

Des athlètes en patins qui filent sur la glace, bâton en main, et qui tentent de déjouer un gardien de but en décochant de puissants lancers frappés… Des hockeyeurs ? Non, des joueurs de bandy !

Les meilleurs d’entre eux étaient réunis à Moscou au début de février pour disputer les Championnats du monde de ce sport inconnu en Amérique, une sorte d’hybride entre le hockey et le soccer. Les matchs se déroulent sur une patinoire aux dimensions d’un terrain de soccer. Les 11 joueurs de chaque équipe ne manient pas une rondelle, mais une petite balle en liège orange. Et pour défendre leur immense but (2,1 m sur 3,4 m), les gardiens n’ont pas de bâton…

Le bandy compte de nombreux joueurs en Europe du Nord et en Russie, où plus d’un million de personnes le pratiquent. Au Canada — et au Québec —, ce sport attire de plus en plus d’adeptes, séduits par la rapidité du jeu et son caractère spectaculaire. Depuis le début des années 1990, le pays participe régulièrement aux Championnats mondiaux, mais n’a encore jamais remporté de médaille.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie