Abolir les cégeps, vraiment ?

La Commission-Jeunesse du Parti libéral du Québec prône l’abolition des cégeps, des lieux d’enseignement qu’elle n’estime plus adaptés aux besoins du marché du travail du XXIe siècle. Pourtant, de nombreux cégeps innovent et adaptent leurs programmes en vue d’attirer une clientèle variée, tandis que pour l’économiste Pierre Fortin, ces établissements encouragent, entre autres, la persévérance scolaire chez nos jeunes.

Mon prof sur Youtube !

Exit les cours magistraux ! Les cégépiens apprennent de plus en plus leur matière à l’aide de capsules vidéo et la mettent en pratique en classe, sous la supervision de leur professeur. C’est la pédagogie inversée.

Gaspé contre vents et marées

Rumeurs de fermeture ? « Du vent ! » disent les Gaspésiens, qui jouent d’ingéniosité pour que leur cégep se rapproche des besoins du marché : programmes exclusifs, incitations financières…

Des cégeps qui changent la vie

Les cégeps des grands centres débordent, mais pas ceux des régions. Favorisons la mobilité nationale ! suggère un directeur. Et adaptons les programmes aux besoins. Voici quelques exemples d’audace récompensée.