La poésie, c’est du bungee, dit Hélène Dorion, première Canadienne à décrocher le prestigieux prix Mallarmé. Elle n’hésite pas à sauter dans le vide… et on se surprend à la suivre.