Dossier – La Bible, une histoire inventée?

Jésus n’est pas né à Bethléem et le royaume de David n’était qu’un chapelet de villages, affirment des historiens et des archéologues. La foi des chrétiens est plus que jamais mise à l’épreuve par la science.

Nul n’est prophète en son pays

À 59 ans, Israel Finkelstein pourrait prendre sa retraite de l’Université de Tel-Aviv, mais l’impression d’énergie et de passion qui se dégage de sa personne nous indique tout de suite qu’il n’en fera rien. Il a entrepris dans le désert du Néguev un chantier de fouilles majeur sur des sédiments de l’âge du fer (autour du 10e siècle av. J.-C.).

La Bible : le vrai et le faux

Le reportage « La Bible, une histoire inventée ? » a heurté plusieurs lecteurs croyants. Pourtant, il est bon de faire une étude critique de la Bible, dit l’exégète québécois Marc Girard. Tout dépend comment…

Touche pas à ma bible !

Notre reportage sur les sites archéologiques en Terre Sainte a fait réagir vigoureusement dans tous les coins du Québec. Parole historique ou message de foi ? Des lecteurs se prononcent.

L’archéologie en Terre sainte

Israël, souvent appelée la Terre sainte, possède des sites archéologiques d’une grande richesse. C’est non seulement le lieu de l’archéologie biblique, mais aussi un territoire qui renferme des vestiges de l’époque néolithique (entre le 10e et le 4e millénaire av. J.-C.). Voici un bref aperçu de trois sites archéologiques liés à la Bible : Jérusalem, la grande ville sainte ; Megiddo, cité-forteresse désignée sous le nom d’Armageddon dans l’Apocalypse de saint Jean ; et Césarée, ville portuaire construite par le roi Hérode.