Dossier – Le passé insolite de Montréal

Depuis 1642, Montréal a été tour à tour poste de traite, ville fortifiée, point d’entrée maritime de l’Amérique et puissance économique mondiale. Certains de ses lieux ont un passé peu commun ou insoupçonné. Là où la petite histoire rencontre la grande.

Les débuts de la radio à Montréal

En 1919, Montréal peut s’enorgueillir d’être la première ville au monde où une station de radio diffuse du contenu selon un horaire régulier : XWA, qui devient l’année suivante CFCF. En 1922, ses studios sont installés au 606 Cathcart, dans l’édifice de la Canada Cement Company.

L’église Notre-Dame-de-la-Défense et Mussolini

De Boston à Baie-Comeau, l’artiste Guido Nincheri a décoré plusieurs églises, dont celle de Notre-Dame-de-la-Défense, dans la Petite Italie. Aux côtés des anges et des saints qu’il y a peints se trouve cependant une figure inattendue : celle de Benito Mussolini.

Les patriotes et les « lunatiques » du Pied-du-Courant

La célèbre prison du Pied-du-Courant, où les patriotes ont été exécutés en 1838, a été le théâtre d’un autre épisode de notre histoire. C’est dans cet édifice, qui servait encore de prison, qu’on a installé le premier asile psychiatrique du Québec, le Montreal Lunatic Asylum. Celui-ci y est demeuré de 1839 à 1845.

Bain de vapeur au Palais des nains

Aujourd’hui, l’édifice en face du restaurant La Banquise est occupé par un sauna gai. Il y a un siècle, cependant, c’était la famille du « comte Nicol » qui y vivait, dans un mobilier qu’on aurait dit tiré d’une maison de poupée. Il n’était pas vraiment comte, son nom n’était pas vraiment Nicol, mais c’était un vrai nain.

Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie