Patrick Senécal signe des thrillers crus, violents, angoissants. Pourtant, « je suis le cliché du petit bonheur tranquille », assure l’auteur, dont les romans connaissent une deuxième vie au cinéma.