Corruption, chômage, coût élevé de la vie… Le cocktail explosif qui a abouti au soulèvement des peuples tunisien et égyptien gagne peu à peu les pays du Maghreb et du Proche-Orient.