Ça bouge au Sénat !

Entre scandales et révélations-chocs, nos blogueurs commentent les derniers événements associés à cette institution de plus en plus controversée.

Dans les coulisses du Sénat

À quoi sert le Sénat ? L’ex-éditorialiste de La Presse André Pratte s’est beaucoup posé la question pendant son passage à la Chambre haute, de 2016 à 2019. Il revient sur les hauts et les bas de sa brève carrière de sénateur dans un livre, Sénateur, moi ?, dont nous publions ici un extrait.

Élargissons le mandat de la Banque

Actuellement, l’unique mandat de la Banque du Canada est de maintenir le taux d’inflation autour du niveau stable et modéré de 2 %. La sénatrice Diane Bellemare, appuyée par plusieurs économistes, souhaiterait voir naître une loi amendée qui lui donnerait le mandat explicite de contenir l’inflation et de maximiser l’emploi.

Jusqu’où iront les sénateurs ?

Il faut désormais s’intéresser au Sénat pour autre chose que ses scandales ! Plus indépendants que jamais, les sénateurs n’hésitent plus à remettre en question les projets de loi et influencer la direction du pays. Pour le mieux, croient ceux qui mènent la charge.

Réforme du Sénat : Harper dit n’importe quoi

Depuis que la Cour suprême du Canada a rappelé que le fédéral ne pouvait changer unilatéralement le mode de sélection des sénateurs ou la durée de leur mandat, le premier ministre répète partout que seules les provinces peuvent maintenant piloter une réforme. Mais où a-t-il pris cette idée ? demande Manon Cornellier.

Scandale au Sénat et Nigel Wright : pas d’accusation, mais encore bien des questions

Nigel Wright, l’ex-chef de cabinet du premier ministre, ne fera l’objet d’aucune accusation criminelle pour avoir versé 90 000 dollars au sénateur Mike Duffy afin de lui permettre de rembourser des dépenses litigieuses. Mais cette décision de la GRC ne met pas fin aux questions auxquelles on attend toujours des réponses de la part de Stephen Harper, dit Manon Cornellier.