Je discute, donc je suis
Techno

Je discute, donc je suis

Les percées en intelligence artificielle de ces dernières années transforment les robots conversationnels. Simples curiosités amusantes il n’y a pas si longtemps, ces logiciels conçus pour discuter avec des humains peuvent maintenant nous aider dans notre vie de tous les jours et nous influencer, souvent sans même dévoiler leur nature artificielle.

En 1950, alors que le concept de robot conversationnel n’existait pas encore, le mathématicien Alan Turing a fait une prédiction audacieuse : au tournant des années 2000, des ordinateurs pourraient soutenir une discussion de cinq minutes sans que 30 % de leurs interlocuteurs humains se doutent qu’ils conversent avec une machine.