Vie numérique
Techno

Vie numérique

Les personnes atteintes de divers handicaps peuvent maintenant goûter aux plaisirs des jeux vidéos grâce à une manette adaptative ; des parents paient des tuteurs pour enseigner à leurs enfants à jouer à Fortnite ; et la Commission européenne remet d’énormes amendes à des entreprises technologiques.

Une manette pour tous

Pas facile d’être un as des jeux vidéos lorsqu’on souffre d’un handicap qui limite l’usage de nos mains. Microsoft a conçu pour ces joueurs une manette adaptative, dotée de deux gros boutons programmables et à laquelle il est possible d’ajouter une multitude d’accessoires, comme des boutons ultrasensibles, des pédales et des manches faciles à diriger.

La manette adaptative simplifie l’installation et l’utilisation de ces dispositifs d’accessibilité déjà existants, qui peuvent être placés n’importe où autour du joueur. Ce dernier peut ainsi être aux commandes de son personnage avec ses genoux, sa tête, sa bouche ou ses pieds, selon ses besoins. Vingt et un accessoires supplémentaires peuvent être reliés en même temps à l’appareil de Microsoft.

La manette adaptative Xbox a été élaborée en collaboration avec plusieurs organismes, notamment une association de vétérans et la Fondation de la paralysie cérébrale, afin de s’assurer que tous ses éléments, du produit lui-même à l’emballage pouvant être ouvert avec les dents, sont adaptés aux joueurs handicapés. Prix : 129,99 $

* * *

Europe c. Silicon Valley

La Commission européenne prend la concurrence au sérieux. Associez ces amendes (salées) remises par l’institution dans les cinq dernières années à ces entreprises liées aux nouvelles technologies.

Entreprise Amende ($ CA)
Facebook 6,53 milliards
Microsoft 3,61 milliards
Qualcomm 1,5 milliard
Google 844 millions
Google 165 millions


Réponse 
: Google (6,53 milliards $, 2018), pour avoir imposé ses services sur Android ; Google (3,61 milliards $, 2017), pour avoir dirigé les utilisateurs de son moteur de recherche vers sa plateforme de magasinage en ligne ; Qualcomm (1,5 milliard $, 2018), pour avoir payé Apple afin que l’entreprise utilise ses puces dans l’iPhone ; Microsoft (844 millions $, 2013), pour ne pas avoir respecté un jugement précédent lié au navigateur Internet Explorer ; et Facebook (165 millions $, 2017), pour avoir fourni des informations trompeuses lors de l’achat de l’application WhatsApp.

* * *

Illustration : Stéphanie Aubin

20 $/h

Le salaire horaire (en dollars américains) pour l’embauche d’un professeur privé du jeu vidéo Fortnite aux États-Unis, selon une enquête du Wall Street Journal. La popularité de ce jeu de combat est telle que certains n’hésitent pas à payer pour s’assurer que leurs petits le maîtrisent bien, comme beaucoup le font avec des professeurs de tennis ou de guitare. Les parents interrogés affirment que le tutorat permettrait aux enfants d’augmenter leurs chances de remporter des tournois ou de mieux s’intégrer à l’école.