Choisissez-vous vraiment ce que vous regardez sur Netflix?

Selon Netflix, 80 % du contenu regardé sur sa plateforme provient de son système de recommandations.

Trop de choix, c’est comme pas assez. Même si des milliers de films et de séries s’offrent aux abonnés de Netflix, ce sont les algorithmes qui se chargent de choisir pour eux. Selon l’entreprise, 80 % du contenu regardé sur sa plateforme provient de son système de recommandations.

À la Silicon Valley, les moindres actions sont scrutées pour évaluer les préférences des utilisateurs. Car Netflix sait qu’ils passent en moyenne 90 secondes pour choisir un contenu à regarder, après quoi ils se déconnectent. La personnalisation est donc la clé de son modèle d’affaires.

Pourquoi Netflix choisit pour vous ? Comment fonctionne ses algorithmes ? Et comment les contourner ? Toutes les réponses dans cette vidéo.

Dans la même catégorie
6 commentaires
Les commentaires sont fermés.

Nous utilisons Netflix depuis ses débuts au Canada. La personnalisation consiste à vous demander quels sont les catégories (ex : drame) et sous-catégories (ex: drame : policier) de films que vous convoitez. Vous pouvez les changer en tout temps pour en ajouter ou en soustraire.

Il y a aussi une barre de recherche qui vous permet de choisir tous les films par acteur (actrice), selon une partie du titre, comparable au film que vous venez de regarder ou d’un film que vous connaissez etc.

Ce ne sont donc pas une question de choix qui s’imposent par Netflix mais bien de choix que vous désirez explorer. Les films sont déjà déployé par catégories.

Les utilisateurs peuvent mettre en banque, les titres qu’ils veulent regarder plus tard. La catégorie « mes films » fait partie des catégories de base.

Si un utilisateur se sert que des recommandations, c’est tout simplement parce qu’il n’a pas lu le court document d’aide sur le sujet ou les films qui lui sont recommandés lui plaisent.

Les choix sont bien au delà de ce qu’offre Illico ou Rogers qui se limite à HBO.

C’est une plate forme que nous ne quiterons pas avant fort longtemps puisque Netflix ajoute en moyenne 70 nouveaux titres par mois. Depuis que Netflix est sur le marché Européen, des milliers de titres en plusieurs langues sont disponibles en français ce qui est le cas pour les productions américaines.

Je me suis abonné à Netflix pour quelques séries et films, dont House of cards . J,aime les thriller(s) à caractère de complot politique et les films basés sur de vraies histoires humaines de notre monde, entre autres celles des femmes et des hommes qui ont marqué l’histoire du monde. J’aime aussi les séries qui nous sortent de notre mode de vie nord américain et de notre ordinaire de tous les jours. Il y a peu de documentaires qui peuvent nous enseigner des choses intéressantes sur le monde .
Netflix devrait nous faire rêver dans plusieurs cultures. Il est un vecteur de la culture américaine pure et dure et non centré sur les cultures mondiales ( brésilienne, française, allemande etc). Netflix aurait le potentiel de réaliser cette attente à cause de ses moyens financiers , mais pour le moment, je reste sur ma faim! . Je suis un déçu par ce manque de diversité de l’offre de Netflix . Le temps nous dira si cela se corrigera.

Netflix offre 35% de son offre en films étrangers, du moins c’est le cas d’un abonnement de langue anglaise, lorsque vous atteignez un film vous avez une icône au bas de l’écran qui vous permet de choisier la langue que vous désirez et pourrez constater que de nombreux films proviennent d’Europe et Amérique latine. Le contenu en langue française devrait cependant être la même.

Vous devriez consulter les paramètres de votre compte et voir ce qu’il vous permet de faire afin d’apporter les changements qui s’imposent. Au besoin vous pourrez les contacter par téléphone pour mieux comprendre comment naviguer à travers leur site.

J’ai été abonné Netflix pendant une couple d’années, mais j’ai quitté pour deux raisons dont la principale est l’éloignement , et de ce fait, la lenteur de téléchargement. Les régions éloignées sont encore une fois 50 ans en arrière dans les services, même si nous achetons la technologie de l’heure. Et la deuxième raison, c’est le manque de films, documentaires ou autres en français. J’ai beau être bilingue, quand vient le temps de me détendre et relaxer, je ne veux pas me casser la tête à traduire simultanément dans ma tête des textes et paroles dont le débit est parfois très rapide. Le jour où je verrai un avantage à me ré-abonner, j’y songerai à deux fois.

Je clique très rarement sur ce que Netfilx me propose. Mes choix proviennent de recommandations d’ami(e)s, de chroniqueurs télé, d’articles dans les revues signalant telle ou telle série, J’ai ainsi pu voir de très bonnes séries scandinaves dans leur langue originale et sous-titrées. Et j’écoute beaucoup la télé d’ici aussi, l’un ne va pas sans l’autre pour moi.