Gérer sa famille comme son travail

Des outils conçus pour le travail peuvent faciliter le quotidien des familles. À condition de s’en servir avec modération.

Des logiciels de communication et de gestion de projets transforment depuis quelques années la vie en entreprise. L’application de messagerie Slack, par exemple, assure un dialogue constant entre collègues, peu importe qu’ils travaillent à la maison ou au bureau. En rassemblant les conversations par sujets, les employés peuvent discuter en tout temps d’un dossier précis avec les personnes concernées et il est simple de retrouver les informations transmises par le passé.

D’autres outils, comme Asana ou Trello, misent sur l’attribution des tâches au sein de l’équipe et sur le suivi des étapes. Chacun sait qui fait quoi. Manon conçoit les invitations pour le lancement du nouveau produit, Mario les envoie et Marianne prépare la salle de réception le jour de la présentation.

De plus en plus de familles branchées et organisées le constatent, ce qui vaut pour la planification d’une activité professionnelle vaut aussi pour l’organisation de la fête d’un enfant de 11 ans. Maman Manon se charge d’envoyer les courriels, papa Mario prépare les sacs-cadeaux et leur fille Marianne cuisine le gâteau de sa petite sœur.

C’est l’efficacité du logiciel Trello pour gérer des listes de tâches qui a incité Caroline Cloutier, directrice du marketing et des ventes à Écorécréo, à utiliser cet outil à la maison. « C’est fabuleux au travail et ça peut vraiment être un plus dans la vie personnelle », affirme-t-elle. Suivre les tâches courantes (comme la sortie des poubelles), planifier des voyages, gérer les activités familiales : les logiciels de gestion de projets permettent de régler sa vie au quart de tour.

Dans l’article « The Slackification of the American Home », publié dans le magazine américain The Atlantic, les journalistes Taylor Lorenz et Joe Pinsker explorent quelques pistes pour expliquer ce phénomène. Les enfants, soulignent-ils, sont plus occupés que jamais, avec les activités parascolaires qui remplacent petit à petit le temps libre. Même chose du côté des parents, qui doivent jongler avec des horaires chargés (et c’est encore pire pour les familles recomposées). Les logiciels comme Trello et Asana qu’ils ont découverts au boulot leur permettent de mettre de l’ordre dans le fouillis qu’est la vie familiale moderne. Et ils ont d’autres avantages : ces outils peuvent servir à quantifier la fameuse charge mentale et à mettre en relief des inégalités dans la répartition des tâches à la maison.

Malgré tout le potentiel de Trello, Caroline Cloutier a fini par abandonner l’outil à la maison après un peu plus de six mois. « Je me mettais trop de pression pour tout optimiser. J’avais ma vie personnelle et ma vie professionnelle au même endroit, c’était malsain », se désole-t-elle.

La directrice du marketing et des ventes n’a toutefois pas tourné le dos à toute technologie : elle utilise toujours Google Agenda pour envoyer des invitations à ses filles de 11 et 14 ans afin de s’assurer que les rendez-vous sont connus de tous. Et elle pourrait bien avoir recours à Trello à nouveau pour des projets spéciaux — planifier des voyages, par exemple. Des outils professionnels trouvent encore leur utilité chez elle, mais sa vie personnelle n’est plus une succession de tâches à cocher dans une application.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

Commentaires
Laisser un commentaire