Le standard pour maisons intelligentes CHIP en 5 questions

Les géants technos ont uni leurs voix pour une rare fois cette semaine en annonçant le développement de CHIP, un nouveau standard visant à assurer une meilleure interopérabilité des objets connectés pour les maisons intelligentes. Notre chroniqueur techno Maxime Johnson fait le point. 

Photo : iStockPhoto

Qu’est-ce que CHIP ?
Le projet Connected Home over IP (CHIP) est un standard en développement conçu pour que tous les objets des maisons connectées, comme les ampoules, les serrures et les rideaux, soient compatibles entre eux, peu importe la marque et le modèle qu’on utilise.

À peu près tous les joueurs établis dans le marché des maisons connectées collaborent au développement de CHIP, comme Amazon, Apple, Google, IKEA, Samsung et Signify (les ampoules Philips Hue). L’alliance Zigbee, derrière l’un des protocoles régulièrement utilisés dans les objets connectés, est aussi de la partie.

Le standard sera ouvert et libre de droits. Même les entreprises qui ne collaborent pas à son développement pourront donc en profiter, incluant des jeunes pousses.

Qu’est-ce que CHIP va changer ?
À l’heure actuelle, une multitude de technologies pour maisons connectées se font concurrence, et les appareils communiquent avec différentes antennes, comme Bluetooth, Wi-Fi ou Zigbee.

Généralement, chaque marque offre son propre logiciel, en plus d’être compatible avec certaines plateformes établies, comme HomeKit d’Apple, SmartThings de Samsung et Alexa Smart Home d’Amazon.

Toutes les fonctionnalités ne sont toutefois pas offertes sur toutes les plateformes, et certains appareils ne sont compatibles qu’avec une ou deux d’entre elles. À moins de ne s’équiper que d’appareils de la même entreprise, le consommateur doit donc généralement faire très attention au moment de l’achat, en plus d’utiliser par la suite plusieurs applications mobiles.

Comment fonctionne CHIP ?
L’objectif de CHIP est d’unifier tous ces protocoles. Avec CHIP, chaque objet est doté de sa propre adresse IP. Peu importe si un objet communique par une antenne ZigBee, Wi-Fi ou BLE, celui-ci pourra donc être relié au réseau.

CHIP devrait aussi faciliter le travail des développeurs, qui pourront rendre leurs appareils compatibles avec toutes les principales plateformes pour maisons connectées d’un seul coup, plutôt que de devoir les intégrer une à une.

Quand seront lancés les premiers appareils?
CHIP intégrera différentes composantes de protocoles qui sont déjà sur le marché, comme Google Weave, Apple Homekit et Alexa Smart Home d’Alexa. Son développement devrait donc être assez rapide comparativement aux autres standards du genre.

Selon le groupe de travail CHIP, une version préliminaire devrait être publiée à la fin 2020. Les premiers appareils devraient être dévoilés rapidement par la suite, mais il faudra attendre encore quelques mois avant de voir la majorité arriver sur les tablettes.

Devrait-on retarder nos achats?
Le standard CHIP ne remplacera pas les protocoles existants, qui continueront d’être supportés dans leur forme actuelle. Si CHIP venait qu’à gagner en popularité (ce qui est probable si on tient compte des entreprises qui en font la promotion), on peut toutefois présumer que les améliorations futures à prévoir pour les objets connectés passeront surtout par ce dernier.

Les technophiles qui ont déjà investi dans un système n’auront pas besoin de le remplacer, et peuvent continuer d’y ajouter des pièces s’il répond à leurs besoins. Ceux qui considèrent toutefois transformer leur demeure en maison intelligente pour la première fois devraient quant à eux reporter leurs achats.

L’arrivée de CHIP pourrait après tout leur permettre d’économiser, puisqu’ils pourront plus facilement profiter des aubaines offertes par plusieurs fabricants. Le nouveau standard devrait aussi leur assurer une meilleure compatibilité à long terme avec les avancées futures dans le domaine de la domotique.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie