[La liste] Les 10 maîtres du jeu vidéo

Grâce à leurs jeux qui rivalisent de popularité auprès des amateurs, ces entreprises ont engrangé des milliards de dollars l’an dernier.

Fortnite. (D.R.)

1. Tencent — Revenus 2018 : 19,7 G$ US

La quasi-totalité des jeux de ce conglomérat chinois sont destinés à l’Empire du Milieu, mais l’entreprise étend rapidement ses racines ailleurs grâce à des investissements ciblés. Elle possède ainsi 5 % d’Activision Blizzard (Candy Crush, World of Warcraft), 40 % d’Epic Games (Fortnite) et 100 % de Riot Games (League of Legends).

2. Sony — 14,2 G$ US

Le fabricant de la PlayStation a connu une excellente année 2018, plusieurs titres exclusifs ayant gonflé ses ventes de jeux, dont le populaire God of War. Fait étonnant, Sony a récemment signé une entente pour tester les services d’infonuagique de son grand rival, Microsoft, afin d’héberger ses jeux.

3. Microsoft — 9,9 G$ US

Avec sa console Xbox, Microsoft mise de plus en plus sur les services numériques. La vente d’abonnements pour affronter d’autres joueurs en ligne ou accéder à des jeux sur demande génère des revenus récurrents plus stables que la vente de titres à la pièce.

4. Apple — 9,5 G$ US

Figure sur cette liste grâce à l’App Store, qui prélève une commission sur chaque jeu vendu. L’entreprise accroîtra bientôt sa présence dans le marché vidéoludique avec le lancement de l’abonnement mensuel Apple Arcade, qui donnera accès à plus de 100 jeux.

5. Activision Blizzard — 6,9 G$ US

Ses jeux, qui incluent notamment Overwatch, Hearthstone et StarCraft II, sont si populaires que des milliers d’amateurs allongent chaque année plus de 200 dollars pour assister à la conférence annuelle où sont annoncées ses nouveautés.

6. Google — 6,5 G$ US

Sa future plateforme en ligne Stadia permettra de jouer sans téléchargement aux titres les plus récents sur son téléphone, son téléviseur ou son ordinateur en échange d’un abonnement mensuel. Des revenus qui s’ajouteront à la commission générée par les jeux vendus dans son magasin d’applications, Google Play.

7. NetEase — 6,2 G$ US

Le jeu Knives Out, immensément populaire en Asie, n’est qu’un des nombreux succès de cette entreprise chinoise. Elle possède également des licences pour exploiter divers titres occidentaux en Chine, dont Minecraft et World of Warcraft.

8. Electronic Arts — 5,3 G$ US

Son jeu Star Wars Battlefront II a causé la controverse à cause de ses achats intégrés qui s’apparentent, selon certains, à la loterie. Ce fiasco a été effacé par la sortie réussie du jeu de bataille royale Apex Legends… jusqu’à ce que ses mécanismes soient copiés sans gêne par le roi du genre, Fortnite.

9. Nintendo — 4,3 G$ US

La popularité de sa console Switch alimente ses ventes de jeux qui, en 2018, ont inclus deux opus de la franchise culte Pokémon. Le lancement prochain de la Switch en Chine, en collaboration avec Tencent, ne nuira certainement pas aux performances de l’entreprise japonaise.

10. Epic Games — ?

Les revenus de cette entreprise privée sont inconnus, mais son jeu Fortnite aurait rapporté à lui seul 2,4 milliards de dollars américains en 2018. À cela s’ajoutent les redevances générées par son logiciel Unreal Engine, largement utilisé dans l’industrie pour simplifier la programmation des jeux.

Source : Newzoo

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie