Les gadgets technos s’adaptent à la pandémie

La crainte du coronavirus, le télétravail et l’augmentation du temps alloué aux jeux vidéos ont influencé les gadgets technos qui seront lancés en 2021.

Photo : Razer

Les appareils électroniques sont généralement prévus des années à l’avance. La pandémie a toutefois forcé des fabricants à réviser leurs plans pour s’ajuster aux nouvelles réalités, comme le démontrent ces trois tendances observées au salon Consumer Electronics Show (CES).

Des appareils mieux adaptés au télétravail

Les entreprises technos font des affaires d’or depuis le début de la pandémie, tout particulièrement grâce au télétravail et à l’école à la maison, qui ont permis aux fabricants d’ordinateurs et de périphériques de réaliser des ventes records en 2020. Il se serait, par exemple, vendu entre 7,2 et 7,4 millions d’ordinateurs au Canada en 2020, selon la firme d’analyse IDC Canada, alors que le précédent sommet était de 5,9 millions.

La demande sera encore forte en 2021, et certaines entreprises comptent en profiter pour se démarquer en offrant des produits mieux adaptés aux nouveaux besoins des travailleurs et des étudiants. Le fabricant de microphones professionnels Shure a notamment transformé un modèle conçu pour les iPhone en micro pour les ordinateurs, lequel permet de se faire entendre plus distinctement pendant les vidéoconférences.

« Nous avons modifié un appareil existant au lieu de partir de zéro et nous avons accéléré toutes les étapes de son développement. En tout, il s’est écoulé six mois entre la conception et le lancement du Shure MV5C. Normalement, cela nous aurait pris deux ou trois fois plus de temps », confie John Born, gestionnaire de produit chez Shure.

Les fabricants d’ordinateurs n’ont pas eu le temps de réinventer les modèles qui seront commercialisés cette année, mais certains, comme Lenovo, ont quand même été capables d’apporter quelques modifications. « Nous avons doté nos ordinateurs portatifs de meilleures caméras Web que ce qui était prévu à l’origine », explique Craig Taylor, directeur chez Lenovo au Canada.

Notons au passage que les pénuries d’appareils pour le télétravail observées tout au long de l’année 2020 risquent de se poursuivre en 2021. « Les carnets de commandes des vendeurs d’ordinateurs sont deux ou trois fois plus remplis en ce moment que ce qu’ils sont capables de fournir », illustre Jean Philippe Bouchard, vice-président responsable du futur du travail et de la mobilité pour la firme d’analyse IDC Canada.

Des gadgets contre les virus

En visitant les kiosques virtuels des entreprises présentes au CES, on peut voir des dizaines de produits liés au virus de la COVID-19, comme des purificateurs d’air, des appareils pour nettoyer son téléphone intelligent et même des masques N95 connectés (dont un concept du fabricant d’accessoires pour jeux vidéos Razer, qui intègre un masque transparent, un haut-parleur et un microphone, pour mieux se faire entendre).

On retrouve des purificateurs d’air depuis quelques années au CES. Ceux-ci sont toutefois beaucoup plus nombreux en 2021. Plusieurs modèles, comme le CleanAirZone de l’entreprise américaine du même nom, ont également été testés spécialement contre la COVID, et sont maintenant mis en marché de la sorte.

Les fabricants redoublent aussi d’originalité dans les formats, lançant des purificateurs qui peuvent, par exemple, être transportés dans une sacoche ou posés sur le tableau de bord de sa voiture (ce qui pourrait être pratique pour l’autopartage). Le détaillant Best Buy a indiqué récemment que les ventes de purificateurs d’air étaient en hausse de 55 % en 2020 au Canada. L’intérêt renouvelé des fabricants pour ces appareils pourrait bien donner encore plus d’élan à la catégorie en 2021.

Le jeu vidéo à toutes les sauces

Moniteurs, ordinateurs, claviers, souris, téléviseurs, haut-parleurs, routeurs : pratiquement tous les types d’appareils électroniques comptent désormais des modèles optimisés pour le jeu vidéo. Cette tendance, qui date de quelques années, semble avoir pris de l’ampleur au CES 2021, et la pandémie y est un peu pour quelque chose.

Si ces appareils étaient probablement déjà sur la feuille de route des fabricants, la popularité des jeux vidéos depuis la crise du coronavirus semble les avoir incités à les promouvoir. Selon une étude dévoilée en novembre par l’Association canadienne du logiciel de divertissement, 61 % des Canadiens jouent régulièrement à des jeux vidéos, et 58 % des joueurs adultes s’y adonneraient davantage depuis la pandémie (ça monte à 80 % chez les adolescents).

Une popularité qui plaît à l’industrie, puisque les produits optimisés pour les joueurs sont plus performants que les autres, donc aussi plus chers. Tout indique que l’omniprésence des appareils pour le jeu au CES 2021 risque donc d’être observée chez les détaillants d’électronique également.

Laisser un commentaire