Les voitures autonomes de Google impliquées dans 11 accidents

Toutes les collisions ont été causées par des humains et non par ses ordinateurs, assure la multinationale.

Google's_Lexus_RX_450h_Self-Driving_Car
Photo : Wikimedia Commons

En six ans, les 23 véhicules autonomes que Google teste sur les routes de la Californie ont été impliqués dans 11 «accidents mineurs», a dévoilé lundi le directeur du programme, Chris Urmson.
Blogue_vie-numerique1

Aucun incident «n’a été causé par le pilote automatique», écrit le directeur sur Medium. Personne n’a été blessé et les voitures n’ont subi que des «dommages légers». Un bilan raisonnable, si on considère que la flotte de Google a parcouru 2,5 millions de kilomètres depuis le début du programme, dont 1,6 million en mode autonome.

Dans la majorité des cas, la collision est survenue par derrière, une situation «où le conducteur dans le véhicule avant ne peut pas faire grand-chose». Et ce, même si le volant est tenu par un robot.

C’est la première fois que Google publie autant d’informations — bien qu’elles soient partielles — sur le sujet. Dans le passé, l’entreprise s’était contentée d’affirmer qu’aucun incident ne s’était produit «sous contrôle de l’ordinateur.»

Ce souci soudain de transparence survient quelques heures après que l’Associated Press eut dévoilé que quatre collisions impliquant des véhicules autonomes, dont trois qui appartiennent à Google, sont survenues en Californie au cours des huit derniers mois.

Depuis le 1er septembre 2014, les entreprises — car il y en a plus d’une — qui testent des voitures automatisées sur les routes de l’État doré sont tenues de déclarer tout accident aux autorités. Mais comme les rapports de collisions sont confidentiels, le public n’a d’autre choix que de se contenter des informations que veulent bien partager les sociétés.

Ces dernières, à commencer par Google, devront faire preuve de davantage de transparence pour convaincre les consommateurs que leurs ordinateurs sont des conducteurs modèles.

Dans la même catégorie
1 commentaire
Les commentaires sont fermés.

Combien d’accrochages a le conducteur moyen sur une distance de 1 600 000 km? Ça prendrait une donnée comparative pour juger n’est-ce pas?