UWB : la technologie à découvrir pour votre prochain téléphone

Une nouvelle technologie plus performante que le Bluetooth se cache dans les nouveaux téléphones haut de gamme comme les iPhone 11 et 12 ou les Samsung Galaxy Note20 et S21. Et elle a même le pouvoir de retrouver vos clés !

Apple : Maxime Johnson ; Android : Google / Montage L'actualité

Si vous rêvez que votre voiture se déverrouille automatiquement à votre approche même sans clé intelligente — ou, plus platement, si vous ne voulez plus jamais perdre votre porte-clés —, la technologie à bande ultralarge ou UWB (pour ultra wide band) est pour vous. Et vous en disposez peut-être même déjà sans le savoir, puisqu’elle a été jusqu’ici peu mise de l’avant, faute d’usages concrets.

Cette situation est sur le point de changer, grâce à l’arrivée de fonctions qui tirent parti des forces de l’UWB — comme sa grande vitesse et sa consommation jusqu’à 30 fois inférieure à celle du Bluetooth — pour transférer des documents (des photos, par exemple) facilement entre deux appareils, repérer des objets avec une grande précision, et beaucoup plus. 

Retrouver ses objets perdus

Pour que le miracle annoncé se produise, il faut que l’objet que vous cherchiez porte un petit capteur UWB. Pour l’instant, vous devez en accoler un aux objets que vous cherchez souvent — le glisser dans votre portefeuille, par exemple. La facture monte vite :  Apple vend ses AirTag 39 $ la pièce (ou 129 $ pour un paquet de quatre) et Samsung vend ses SmartTag+ 54 $ chacun. Vous trouverez même, sur de nombreux sites Web, des porte-clés faits expressément pour tenir ces rondelles. Dont un, fabriqué par Hermès, qu’Apple vend 450 dollars !

Sur l’iPhone, par exemple, une grande flèche apparaît dans l’application Localiser et pointe dans la direction de l’AirTag. La distance qui vous en sépare est aussi indiquée, de 10 centimètres à 20 mètres environ (d’autres technologies sont utilisées lorsque l’AirTag se trouve plus loin). Le fonctionnement du SmartTag+, attendu d’ici la fin du mois au Canada, sera semblable.

Les capteurs ne sont pas nécessaires pour repérer des objets dotés d’une antenne UWB intégrée, mais ceux-ci sont encore rares. Tôt ou tard, les manettes, les écouteurs, les tablettes et les ordinateurs devraient en être pourvus. 

Pour l’instant, la puce U1, qui assure la connectivité UWB dans les produits Apple, est incluse dans l’Apple Watch Series 6 et dans le haut-parleur intelligent HomePod mini (où elle facilite les interactions avec l’iPhone, pour faire passer l’écoute d’un appareil à l’autre, par exemple), mais pas dans les nouveaux Mac. 

Déverrouiller sa voiture

Google a dévoilé mardi Android 12, lors de sa conférence annuelle Google I/O. La prochaine version de son système d’exploitation mobile, attendue à l’automne, intégrera une nouvelle fonctionnalité qui permettra d’utiliser son téléphone pour déverrouiller sa voiture, à la condition que celle-ci soit dotée d’une antenne UWB. Et pour ça, il faudra que les constructeurs automobiles implantent la technologie dans leurs véhicules. Certains ont déjà annoncé leur intention de le faire, comme BMW avec sa BMW iX 2022.

L’idée de déverrouiller une portière sans clé n’est pas nouvelle. Les constructeurs automobiles offrent des applications mobiles pour y parvenir depuis plusieurs années. Mais la précision de l’UWB et sa faible consommation énergétique permettront désormais à la voiture de détecter avec plus de précision quand son propriétaire approche.

Par exemple, la portière pourrait se déverrouiller seulement lorsque le téléphone est repéré à moins d’un mètre, même si l’appareil mobile n’est pas en fonction (si c’est ce que l’utilisateur souhaite, puisqu’il pourra aussi exiger que le téléphone soit déverrouillé pour que la clé virtuelle fonctionne). Android 12 permettra aussi de prêter des « clés virtuelles » à ses amis.

Notons qu’Apple avait également dévoilé une fonctionnalité semblable l’année dernière pour les propriétaires d’iPhone. 

Transférer des fichiers

Les iPhone et les téléphones Samsung Galaxy dotés d’une antenne UWB peuvent d’ores et déjà utiliser cette technologie pour transférer des fichiers d’un appareil à l’autre, grâce aux fonctionnalités AirDrop et Nearby Share.

Il suffit alors de pointer vers un autre téléphone (de la même marque et compatible avec la technologie UWB) pour commencer le transfert.

L’avantage de l’UWB par rapport aux technologies actuelles des téléphones (qui sont légèrement moins efficaces, mais à peine) est limité. Toutefois, son intérêt pourrait être plus grand en ce qui concerne d’autres produits, par exemple pour transférer facilement des vidéos de sa caméra vers son téléphone, ou de son ordinateur vers son disque dur externe. À l’heure actuelle, les transferts sans fil entre deux appareils de types différents sont souvent difficiles.

D’autres usages à surveiller

Les fabricants d’antennes UWB prévoient aussi d’autres usages pour la technologie au cours des prochaines années.

L’entreprise montréalaise SPARK Microsystems développe une puce UWB assez petite et à consommation énergétique assez faible pour être utilisée dans des écouteurs sans fil, ce qui devrait notamment permettre d’écouter de la musique avec une meilleure qualité de transmission que le Bluetooth.

L’intérêt pour un tel appareil est évident, surtout depuis qu’Apple a annoncé il y a quelques jours l’arrivée prochaine de musique haute-fidélité sur Apple Music, son service de diffusion musicale. Seul hic : les limites du Bluetooth empêcheront les propriétaires d’iPhone d’en profiter pleinement avec leurs écouteurs sans fil actuels. Même le casque d’écoute à 780 dollars lancé par Apple en décembre n’est pas compatible. Des écouteurs UWB règleraient ce problème.

D’autres fabricants ont quant à eux imaginé des serrures intelligentes pour la maison, qui pourraient verrouiller et déverrouiller la porte automatiquement, comme pour les véhicules. Aucun produit du genre n’a toutefois été annoncé pour l’instant.

Il est encore tôt pour déterminer si l’UWB connaîtra du succès ou si elle aura l’effet d’un pétard mouillé. L’intérêt des fabricants envers celle-ci et les limites des protocoles existants, particulièrement du Bluetooth, en font toutefois une technologie à surveiller de près pour les prochaines années. Ceux qui prévoient changer de téléphone intelligent et qui espèrent faire un achat qui ne devient pas obsolète rapidement feraient mieux d’en prendre bonne note.