Le journal de quarantaine de Corridor

Dominic Berthiaume et Jonathan Robert, deux membres du groupe Corridor, ont accepté de partager leur quotidien de confinement. À savoir ce qu’il leur donne de l’espoir, les deux musiciens ont répondu: «Bonne question ¯\_(ツ)_/¯». 

Photo par Caro Désilets

Le Voir est hébergé sur le site de L’actualité momentanément, le temps de reprendre ses forces. Abonnez-vous à nos pages Facebook et Instagram, ainsi qu’à notre infolettre pour avoir de nos nouvelles.


Comment gères-tu la quarantaine?

Dominic Berthiaume: J’ai installé Counter-Strike 1.6 sur mon ordinateur. Après deux semaines de quarantaine à y jouer presqu’à temps plein, mettons que j’pawn les no0bz comme un #l33t. Je vais aussi me clencher Zelda: Ocarina of Time pour une 17e fois. Pour répondre à ta question, je gère ça plutôt mal.

Jonathan Robert: J’me suis pogné un ti-spot dans le bois, j’pense que l’espace, ça change tout… J’en profite pour avancer plein de projets qui traînent depuis un bout, j’ai un album en mix (à distance) et je compose pas mal. J’apprends Ableton et je commence à faire des beats niaiseux, ça faisait longtemps que je voulais le faire et j’ai enfin le temps devant moi. Sinon, des projets de clips comme d’hab… Je chôme pas trop, mais en même temps j’ai l’impression de ralentir pas mal. C’est peut-être juste la pression en moins. C’est un weird feeling où l’on se retrouve à flotter un peu dans le temps, je dois pas être le seul à me sentir de même… 

Qu’est-ce qui te donne de l’espoir? 

D.B.: Bonne question ¯\_(ツ)_/¯ 

J.R.: Bonne question ¯\_(ツ)_/¯ 

Le film que je regarde:

D.B.: Je n’avais toujours pas vu Midsommar. J’ai pogné une pas pire puff. J’dirais pas que c’est un grand film, mais c’est audacieux. J’ai regardé Jusqu’au déclin aussi, agréablement surpris. Shout out à mes boys du DP CREW Patrice Laliberté (Réalisation) et Christophe Dalpé (Direction photo) avec qui j’ai fait mon bac à l’UQAM.

J.R.: La plateforme Criterion pour des bons vieux films lents et longs.

La série télé que je regarde:

D.B.: J’ai commencé par demander l’accès Tou.tv à Julian puis j’ai regardé C’est comme ça que je t’aime. J’ai beaucoup ri, ça m’a fait du bien. Les réseaux sociaux ont eu raison de moi et j’ai fini par écouter Tiger King. Belle gang de raisins quand même. J’ai passé une nuit blanche à regarder ça dans son entièreté. Vers 3h20 y’a eu un tremblement de terre.

J.R.: Comme tout le reste du band je me suis gunné C’est comme ça que je t’aime dès que c’est sorti. 

L’album que j’écoute:

D.B.: J’ai fait la rédaction d’une demande de subvention pour le nouvel album solo de Jonathan, fait que mettons que c’est l’album que j’ai le plus écouté durant la quarantaine. Vous pourrez l’écouter plus tard.

J.R.: Chelsea Girl de Nico. C’est doux.

Le balado que j’écoute: 

D.B.: Je n’écoute pas de balado, mais mon coloc écoute souvent celui de Joe Rogan en mangeant du popcorn dans le salon.

J.R.: Rien. J’écoute les nouvelles à Radio-Can quand je prends mon char.

L’artiste que j’ai découvert récemment:

D.B.: J’ai découvert le groupe néerlandais Lewsberg un peu plus tôt cette année et leur deuxième album, In This House, est sorti récemment. Une chance que je ne côtoie personne ces jours-ci sinon ils seraient tous écoeurés de m’entendre parler de ce disque. Grosse vibe Velvet Underground / Lou Reed.

J.R.: P’tit Belliveau, c’est la grosse coche.

Le livre que je lis: 

DB: Le dernier livre que j’ai lu est tiré de la série 33 1/3 qui se consacre aux grands albums des 60 dernières années. J’ai lu celui sur Velvet Underground et Nico, toute est dans toute.

JR: Sapiens de Yuval Noah Harari. C’est intéressant de lire sur l’humanité, son histoire et ses patterns, surtout en ce moment…  

Suivez Corridor sur Facebook et Instagram.

Les plus populaires