Le journal de quarantaine de Marie-Pierre Arthur

«Je me transforme en professeur à la maison, ce que je croyais être un calvaire ben… J’aime full ça… Surprise!» Pendant le confinement, Marie-Pierre Arthur a découvert des choses sur elle-même! 

Photo par Philippe Richelet

Le Voir est hébergé sur le site de L’actualité momentanément, le temps de reprendre ses forces. Abonnez-vous à nos pages Facebook et Instagram, ainsi qu’à notre infolettre pour avoir de nos nouvelles.


Comment gères-tu la quarantaine?

Moi qui ai besoin de tant d’espace tu seule… Je me gère du mieux que je peux. Je ne suis pas trop anxieuse (ce qui n’est pas peu dire dans mon cas)  par rapport à l’inconnu. Émotionnellement, aucune journée ne se ressemble. Je suis high et 2 heures après je suis down… Je ne comprends pas encore. Je me transforme en professeur à la maison, ce que je croyais être un calvaire ben… J’aime full ça… Surprise!

Qu’est-ce qui te donne de l’espoir? 

Le soleil, les bourgeons, mais surtout Marie-Louise Arsenault qui est là à la même heure et qui ne nous lâche pas!

Le film que je regarde: La femme de mon frère

La série télé que je regarde: C’est pour ça que je t’aime

L’album que j’écoute: Court and Spark, Joni Mitchell

 

Le balado que j’écoute: Bain libre sur Ohdio… Ça me fait du bien de sentir l’amitié dans leurs voix. Les enjeux dans leur parentalité… C’est comme aller prendre un café avec des amis… en temps de confinement… Ça le fait vraiment.

L’artiste que j’ai découvert récemment: C’est un band, Bon Enfant.

Le livre que je lis: Je fais la lecture, les soirs, à mon fils, ou plutôt avec lui, d’un roman pour ado ces temps-ci. C’est Anna Caritas de Patrick Isabelle. On partage la lecture, on en jase et j’aime ça.

Suivez Marie-Pierre Arthur sur Facebook et Instagram.
Les plus populaires