#musiquebleue, une initiative de Philémon Cimon

«Je vous invite à utiliser le hashtag #musiquebleue, ça s’inscrit dans la lignée de l’initiative du gouvernement québécois d’encourager le commerce local, #lepanierbleu», a plaidé le musicien sur Facebook.

Photo tirée de Bandcamp

Le Voir est hébergé sur le site de L’actualité momentanément, le temps de reprendre ses forces. Abonnez-vous à nos pages Facebook et Instagram, ainsi qu’à notre infolettre pour avoir de nos nouvelles.


Lundi, l’auteur-compositeur-interprète Philémon Cimon publiait sur sa page Facebook un long plaidoyer pour le soutien à la musique d’ici. Inspiré par l’initiative gouvernementale du Panier bleu, il encourage les radios commerciales à diffuser plus largement les oeuvres des artistes québécois.

«Le but, c’est que les radios commerciales augmentent leur quota de contenu québécois pour la durée de la crise. Juste la durée de la crise, ce serait une sorte de laboratoire. Si toutes les radios commerciales le font en même temps, aucune ne pourrait se considérer comme désavantagée, on sortirait de l’idée de la compétition pour entrer dans celle de la solidarité», a-t-il écrit dans sa publication. Le message a été partagé plus de 250 fois et a récolté plus de 340 mentions j’aime.

L’initiative a eu un écho chez Arsenal Médias, qui possède six stations régionales. Le groupe a décidé de proposer une programmation entièrement locale. En entrevue avec La Presse, le président Sylvain Chamberland a dit: « C’est un geste symbolique. Il y a plein d’artistes qui font des trucs non rémunérés sur les réseaux sociaux depuis le début de la crise, pour le plaisir, parce qu’ils aiment leur art. En plus, ce sera long avant qu’ils puissent recommencer à donner des spectacles. Et quand on sait que les droits d’auteur sur les plateformes d’écoute en continu, ce n’est pas beaucoup… »

Solange Drouin, la présidente de l’Association québécoise de l’industrie du disque, du spectacle et de la vidéo (ADISQ), a dit au Devoir voir d’un bon oeil « tout ce qui augmente la visibilité des artistes québécois à la radio, ce sont de bonnes idées ». L’article mentionne également une future collaboration entre les membres de l’ADISQ et les radios de Bell. C’est donc à suivre.

 

Les plus populaires